Page précédente. Retour accueil Faire une recherche

Technique :
Présentation de l'Apple IIe :

Par comparaison à son prédécesseur l'Apple II+.

Le boîtier :

    L'Apple IIe, remplaçant du II+, est arrivé en janvier 1983. S'il reprend le même boîtier que le II+, vous remarquerez immédiatement les différences au niveau du clavier. Celui-ci est plus complet, pas moins de 11 touches supplémentaires font leurs apparitions. On aperçoit aussi un petit bouton noir situé sous le plan incliné de l'Apple (sous le clavier). Ce bouton permet un basculement entre le clavier Azerty et Qwerty, basculement qui agit sur le clavier mais aussi sur le changement de caractères à l'écran. Cette possibilité a entraîné le double marquage des touches du clavier (La rangée supérieur en possède même quatre sur leurs cabochons !) ce qui entraîne une certaine confusion ... Le problème sera réglé en 1985 avec une nouvelle version de IIe (voir ma page "Apple IIe ou IIe ?").

    Dans la partie basse du clavier, on remarque les deux touches en forme de pomme. L'une représente une pomme vide, l'autre, une pomme pleine. Elles ont des fonctions particulières quand elles sont enfoncées avec les touches CTRL-RESET. Par exemple, la pomme vide dite "pomme ouverte" force l'Apple à redémarrer quelle que soit la configuration. La pomme pleine dite "pomme fermée" lance un autotest.

    Autre particularité, la touche RESET a été écartée du clavier. Pour éviter toute mauvaise manipulation elle n'est prise en compte que lorsque la touche CTRL est enfoncée en même temps. Par contre la touche répétition a elle disparue ! En effet les touches sont maintenant à répétitions automatiques.

    Grande nouveauté les minuscules sont disponibles au clavier dans la configuration d'origine. Ceci est un net progrès par rapport au II+. Il est toujours possible, avec la touche SHIFT-LOCK de bloquer le clavier en majuscules, l'Applesoft, par exemple, n'acceptant que les majuscules.

   Quatre touches de gestion du curseur font leurs apparitions, les maintenant très classique flèches, Haut, Bas, Droite, Gauche. Pour les joueurs un connecteur est prévu à l'arrière de la machine  pour brancher directement un joystick.

A l'intérieur de la bête :

    L
a carte mère est un peu plus petite que celle du II+. Mais c'est au niveau du nombre de composants que la différence est la plus flagrante. D'environ 120 pour la version précédente on passe à environ 30 sur le IIe. Il n'y a pas photo ! Que dire de la mémoire qui passe, dans le même temps, de 48 Ko à 64 Ko. Pour des raisons de coûts de fabrications beaucoup de composants sont soudés sur la carte mère au lieu d'être montés sur des supports comme pour le II+. On note aussi la diminution de la consommation électrique de la carte mère ce qui permet, l'alimentation étant resté la même, de disposer de plus de puissance pour les slots. Le processeur est un 6502-A version amélioré du 6502 donc un peu plus rapide mais pas de quoi s'extasier.

    Les connecteurs (slots) sont au nombre de sept ( + un, dit "auxiliaire" voir chapitre plus bas). On remarque la disparition du slot 0 qui s'explique par la présence sur la carte mère du IIe de 64 K en mémoire vive. Le slot 0 est considéré comme étant occupé par une carte langage 16 Ko. Voila la définition de la carte langage : Carte d'interface de 16 k de mémoire vive se connectant à l'Apple II plus 48 k et lui permettant de fonctionner en Basic Entier ( la première version du Basic disponible pour la gamme Apple II) et en Basic Applesoft.

    La grande majorité des cartes d'extensions sont compatibles avec le IIe sauf celles qui nécessitaient d'ôter un circuit de l'Apple pour y connecter un câble (voir photos). Un nouveau connecteur apparait au milieu de la carte mère dans le prolongement du Slot 3. Dénommée par Apple "Connecteur Auxiliaire" il est prévue spécialement pour les extensions mémoire et les cartes 80 colonnes.

    Un switch, situé au centre de la carte mère permet de sélectionner le mode d'affichage, monochrome ou couleurs (sans carte supplémentaire sur poste télé bi ou tri standards). Petit détail très pratique, la présence d'une diode rouge, témoin du fonctionnement ou pas de la machine. Fini les cartes mises ou enlevées alors que l'Apple est en marche.

Utilisation :

    Le IIe se comporte comme un Apple II+ équipé d'une carte langage, ce qui est un peu frustrant étant donné qu'il s'agit d'une nouvelle machine. En fait l'impression qui ressort de son utilisation est de posséder la même machine que précédemment. Sauf pour les touches du clavier qui sont, en raison du marquage, vraiment pénible à utiliser. Le langage résident, le basic Applesoft, n'a pas changé d'un pouce. Les disquettes sont toujours au format DOS 3.3. Il faudra attendre 1985 et une nouvelle version de l'Apple IIe pour trouver de nouvelles Roms, un processeur amélioré (le 65C02), la gestion de la souris, etc. (voir ma page : "Apple IIe ou IIe ?"). Heureusement que sa compatibilité aussi bien matérielle que logiciels avec le II+ est excellente.

Les Prix (en 1983) :

    En général l'Apple IIe était vendu dans une configuration de base comprenant l'unité centrale 64 K, un contrôleur, un lecteur de disk et un moniteur monochrome pour la somme d'environ 14700 Frs (2240 euros).
    - l'unité centrale seule : environ 10000 Frs (1500 euros),
    - une carte 80 col : environ 950 Frs (145 euros),
    - une carte 80 col + 64 K de mémoire : environ 2400 Frs (365 euros).
 

Clavier Apple II+
Clavier de II+.

 

Clavier Apple IIe
Clavier du IIe,
de grosses différences ...
 

Apple II+
Voila les cartes d'un II+
qui poseront un problème
de compatibilité avec le IIe.

Retour Acceuil Vers le haut de la page Faire une recherche

ligneapple.gif (505 octets)